Bastelicaccia – Eccica – Suarella – Cauro

Les hameaux de Bastellicaccia s’étagent juste au-dessus du golfe d’Ajacacio entre les vallées de la Grovona et du Prunelli. Au pied du Monte Ara-gnascu (888 m), les collines sont couvertes de vignes : les coteaux d’Ajaccio sont classés en AOC depuis 1984. Très tôt prospère, Bastellicaccia (ainsi que Péri et Cuttoli-Corticchiato qui sont situées en amont) occupe la plaine fertile formée par les deux rivières. De nombreuses cultures maraîchères y sont encore prati­quées. Des bergers venant de lo montagne (Bastelica, Tolla) y des­cendaient autrefois leurs brebis en hiver. Une telle cohabitation entre cultivateurs et bergers a d’ailleurs régulièrement créé des conflits : les premiers clôturant leurs parcelles par des murets que les seconds ne pouvaient franchir pour faire pâturer leurs bêtes. Le remplacement de l’élevage ovin par celui, extensif, des potes, a annulé ce rapport de force et la région de Bastelica est désormais réputée pour sa produc­tion de charcuterie. Limitée por le cours des rivières, Bastellicaccia ne possède pas de façade maritime, de même qu’Eccica-Suarella et Cauro qui dominent la rive sud du Prunelli. Cependant, la descente en canoë ou en kayak du Prunelli dont les gorges sont pitto­resques est à recommander. Le pont de la Pierre qui relie les deux rives du Prunelli, entre Bastel­licaccia et Eccica-Suarella, est au cœur de la légende dei Sette Pulcini (les Sept Poussins). Le comte Forte, de la famille des comtes de lo Cinarca (région au nord d’Ajaccio) y auroit assassiné Arrigo Bel Messere, descendant d’Ugo Colonna, et noyé ses sept fils. Une voix se serait alors élevée dans toute l’île, annonçant un avenir de plus en plus sombre pour les Corses. C’est à Eccica-Suarella que Sampiero Corso, notif de Basfelico, est tué au cours d’une embuscade, en 1 567. Un monument dédié à sa mémoire se dresse ou bord du Prunelli et de la D 103, après Suarella. Le clocher de l’église Saint-Thomas (XVIe et XIXe siècles) constitue l’axe central des hameaux d’Eccica et de Suarella qui regardent les pentes du Monte Aragnascu. La vue sur le golfe d’Ajaccio y est magnifiquement encadrée por les prairies fleuries qui descendent vers la vallée du Prunelli.

Laisser une réponse