Cervione, San Giuliano

Cervione est l’un des plus beaux vil­lages de la Castagniccia. Cette bour­gade tranquille o pourtant été le théâtre, en 1736, d’un épisode tra­gique de l’histoire de la Corse. Un aventurier, Théodore de Neuhoff (reconnu por certains des seigneurs de l’île) se fait couronner roi de Corse dans le couvent d’Alesani, non loin de Cervione dont il fait sa capi­tale. La lutte contre les Génois cesse bientôt, faute de combottants et Théodore abandonne l’île ou bout de huit mois, ne pouvant assurer l’ave­nir de son royaume, faute d’espèces sonnantes et trébuchantes qui auraient permis de continuer la lutte. Théodore de Neuhoff tenait donc sa cour à Cervione curieux cadre royal que ce village s’étageant en amphithéâtre sur les pentes du Monte Castello. L’ancienne cathé­drale Saint-Erasme domine le vil­lage. C’est l’une des premières églises baroques de Corse. La commune de San-Giuliano re­groupe plusieurs hameaux entre Allistro et Cervione. Au sein du piémont, Allistro (hameau de San-Giuliano) se situe au pied d’une butte bordant le bar­rage de Péri. La plage, que jouxtent vignes et de vergers, n’est pas sou­mise à une pression touristique trop: importante. Elle bénéficie d’une situation relativement privilégiée entre les camps du sud de lo tour d’Allistro et lo densification progres­sive que l’on rencontre en remon­tant vers Moriani-Plage. On visite à Cervione, un musée ethnographique et archéologique géré por une association privée. Porapente Association Civiale. Tél. : 95.38.13.44.

Laisser une réponse