25 juin 2024

Lucciana, Borgo

le village de Borgo est un belvédère sur un replat orienté vers l’étang de Biguglio et la ploine littorale où ser­pente le Golo. Sa position est stra­tégique, ou débouché de lo route qui descend de Corte. Les Romains ne s’y sont pas trompés, qui y fondent la seconde ville après Aleria en 100 av. J.C. : Mariana. Les restes de la cité ont été peu à peu recouverts par les alluvions du Golo, et seuls des vestiges du mur d’enceinte y sont encore visibles. La cité subit un sort identique à celui d’Aleria lorsque sa population décroît après la chute de l’Empire romain à cause des pillards et de la malaria. Les Vandales, ou VIe siècle, en chassent définitive­ment les derniers habitants. Toute­fois, la ploine devenue insalubre n’est pas totalement abandonnée. Des traces d’installation subsistent notamment à Son Parteo et à la Canonica, où sont bâties deux admi­rables églises au-dessus d’édifices paléochrétiens.

La cathédrale Santa-Maria-Assunta également appelée la Canonica est fondée en 1119 et consacrée par l’archevêque de Pise. Elle illustre bien l’apport des Pisans à l’architec­ture romone en Corse. Lo cathédrale possède trois nefs accolées dans un volume simplement agencé et un appareillage de morbres diverse­ment colorés sans fioritures : c’est un magnifique édifice. L’église San-Porteo, sons avoir l’ampleur ni les dimensions de la Canonica à laquelle elle est antérieure de cent ans, est toutefois un bel édifice roman.