Pino – Marine de Scalo

Juché au-dessus de la marine de Scalo et de sa plage de galets, Pino, avec ses tours défensives génoises, ses tombeaux et sa « casa Fran-cesci », demeure des seigneurs de lo région, témoigne d’une oncienne prospérité. Celle-ci est d’ailleurs confirmée par les multiples terrasses bordées de murs de pierres sèches qui accueillaient les cultures du vil­lage. Aujourd’hui, ce sont les mul­tiples essences d’arbres (figuiers, chênes verts, platanes, cyprès et oli­viers) ombrageant les hameaux de Pino qui apportent leur note luxu­riante au milieu du maquis. L’église Sainte-Marie, restaurée aux XVIIIe et au XIXe siècles, présente une belle façade baroque qui témoigne, elle aussi, de lo richesse de la contrée. Quant ô la marine, elle est flanquée d’une tour génoise et d’un ancien couvent, le couvent Saint-François, fondé en 1486 et dont la porte d’entrée est ornée d’une fresque et d’une Vierge du XVe siècle. Plus récemment, lo légende rapporte qu’Antoine Piccioni, natif de Pino, ourait promis o son père de ne lui donner de ses nouvelles que lorsqu’il serait riche. Trouvant un filon d’or en Amérique du Sud, il le cote en bourse et achète lo moitié de la Guyane ! Du col de Santa-Lucio (D 180), on peut effectuer l’ascension vers la tour de Sénèque située de l’outre côté du Cap, sur le territoire de la commune de Luri.

Laisser une réponse