1 mars 2024

Centuri

Cannelle, petit hameau pittoresque de la commune de Centuri peut être atteint via son hameau principal, Caméra. Celui-ci surplombe la marine de Centuri, l’une des plus belles de Corse. Probablement construit sur le site de Centurium qui existait déjà au VIe siècle av. J.-C, ce port est aujour­d’hui le plus actif du cap puisqu’une vingtaine de pêcheurs y récoltent annuellement 15 t de poissons (pageots, rougets, dentis) et 3 t de langoustes que l’on peut déguster dans les restaurants du quai. Une tour génoise protège tou­jours le petit port aux toitures de serpentine, maintenant assailli par les touristes. En 1760, Pasquale Paoli en a fait un chantier naval afin de constituer sa flotte corse. L’îlot de Capense, en face de Cen­turi, a servi de refuge aux seigneurs Avogori et da Mare fuyant devant Giudice de la Cinarca. Réussissant à s’échapper à la faveur de la nuit, ils rejoignirent la Balagne et y fondè­rent Calvi.

Aujourd’hui, un sentier au déport de Centuri, permet de monter à Can­nelle et de parcourir ses venelles étroites (1 h 30). La partie ouest du port est accessible pour des bateaux à faible tirant d’eau (0,3 à 2 m de fond), la partie intérieure étant réservée aux borques de pêche. Le mouillage est aussi possible à l’exté­rieur du port, o 15 m de profondeur, sauf par vent d’ouest. Les fonds marins permettent d’ail­leurs de pêcher poissons et lan­goustes.