1 mars 2024

Nonza

Au-dessous du Monte Stavu, un à-pic noir qui se détacbe de la montagne retient les maisons et les jardins de Nonzo. Les moisons de maître coif­fées de « teghje » bleu gris tavelées de lichens oronges, sont revêtues ici des teintes ocres et roses typiques du cop Corse, et réchouffent le pay­sage. La tour de Paoli (167 m) qui rem­place l’ancienne forteresse rosée par Gênes en 1487, n’est pas génoise. Caractérisée par ses trois échou-guettes, elle a servi en 1 768 au capitaine paoliste Casella soutenant un siège contre les 1 200 soldats de Marbeuf venus faire respecter le traité de Versailles (15 moi 1768) qui cédait à la Fronce les droits de Gênes sur lo Corse. De lo tour, on découvre le golfe de Saint-Florent, la Balagne, le massif du Cinto et, plus près, la baie et les toits de Nonza. Un escalier de schiste de 154 marchés descend pormi les terrasses plontées de vergers jusqu’aux ruines de la marine de Nonzo. La fontaine Sainte-Julie (ou « fontaine des mamelles ») ne manquera pos d’ar­rêter le promeneur : la légende raconte qu’une esclave chrétienne, Julie, enlevée por le gouverneur romoin r) son maître corthoginois de passage à Nonzo, refusa de céder oux ovonces du Romoin qui lui fit couper les seins. La vaste plage à laquelle on oboutit est de couleur grise : ce sont les galets de schiste amionfifère, rési­dus de l’usine d’amiante de Canari, qui, déversés sur la plage, la colo­rent ainsi.

Plage
Gronde plage de galets gris amiontifères. Promenade A pied Salade dons les rues de Nonza et montée jusqu’à la tour pour lo vue. De la route de Pino, descendre por l’escalier vers la marine et la fontaine Saint-Julie. Découverte de lo chapelle Sonta-Mario ô l’est de la D 80. Le sentier débute ou homeau qui fait pratiquement face à la fontaine Soint-Julie (2 h). Visite des ruines de l’oncien couvent San Froncesco di Nonzo au milieu des terrasses jardinées sur lo côte, ô partir d’un sentier qui débute au village et se dirige vers le sud. Vous pénétrerez dans l’église Sainte-Julie (XVIe siècle) au perron très équilibré, pour y découvrir un maître­autel en marqueterie de marbre (1694) provenant vraisemblablement de Toscane ou de Ligurie. Le Martyre de Sainte-Julie, placé au-dessus de l’autel, représente cette jeune hobitante de Nonza, en réolité crucifiée sous l’empereur Dioclétien en 303.

Manifestations
Fête de Sainte-Marie (soir du 15 août) : le villoge est illuminé pour le Poese in luce et ses habitants défilent, formant d’étonnonts tableaux vivants. Des rencontres culturelles ont lieu du 8 au 15 août.