25 juin 2024

Pietrosella – Marine d'Isolella

Limitée au nord par le ruisseau d’Agosta, la commune de Pietrosello comprend un hameau de montagne du même nom relié à la côte par la D 155A, quelques homeaux et lotis­sements proches de la mer et des ploges qui tapissent les anses. Le homeou de la Cruciata, juché à 100 m d’altitude au-dessus de la Punta di Sette Nave est groupé autour de sa chapelle. La marine de l’Isolella sur la Punta di Sette Nove est surveillée, ainsi que la pointe, par la tour génoise de l’Isolella (bien restaurée et facile d’accès) qui domine sept îlots de granit rose. A l’origine du nom « Sette Nave », ces îlots seraient les sept golères pétrifiées de pirates borbaresques. A l’abri du massif de la Punta, les plai­sanciers peuvent mouiller dans l’anse de Sainte-Barbe où des corps-morts accueillent les embarcations locales. Sur la côte sud de la pointe, l’anse Medeo peut aussi servir de havre, por vent de nord à nord-ouest. Au sud de la pointe, le Ruppione se jette dans l’anse Ottioni qui est bor­dée por des lotissements et des vil­las clairsemées, et utilisée comme obri par les plaisanciers uniquement por beau temps. La belle forêt domaniale de Chiavori se déploie de lo rive sud du Ruppione jusqu’à la commune de Coti-Chiavori. Feuillus et conifères ombragent ainsi le hameau d’Acelasco qui surplombe ou nord l’anse Ottioni et au sud la plage de sable du Zirione. Celle-ci, orientée au sud-ouest, s’étend sur un bon kilomètre à l’embouchure du ruisseau homonyme.