23 juillet 2024

Promenade Bonifacio

Promenade A pied Dans la morine (ville bosse), visite de l’église Soint-Erasme, patron des marins, remoniée au XIXe siècle et dont une chapelle est coiffée d’une coupole néobyzantine. Au pied de la citadelle, lo chapelle Son Roccu (saint antipesteux), du XVIe siècle, a été édifiée à l’endroit où serait morte la dernière personne atteinte por lo maladie en 1528. A l’entrée de la ville haute à laquelle on accède à pied par les montées San Roccu et Rastello dans le prolongement de la rampe de la morine, on remarquera la porte de Gênes, jadis unique passage vers la ville haute. La place d’armes, du XVe siècle, a longtemps servi de grenier à blé, comme lo ploce de la Monichella qui offre une belle vue sur la mer, la Sardaigne et l’îlot du Grain-de-Sable. Des débris du mur d’enceinte et des fortifications détruites au début du XVIe siècle sont disposés dons le jardin des Vestiges. La plus ancienne église de Bonifacio se coche au milieu de demeures anciennes en haut de la ville, et date des occupations pisane puis génoise. Le style qui en résulte est assez curieux, « gothique bâtard » selon Mérimée. Un sorcophoge romain du IIIe siècle, décoré postérieurement d’un tabernacle, et un bénitier de marbre blanc de 1463 peuvent y être admirés. C’est dans l’ancienne mairie qu’on découvrira les nombreux objets d’art sacré provenant de l’église. La place de la Loggia, qui a été jusque récemment utilisée comme lieu de justice por les Sages de la ville, est aussi celle de l’eau. Une citerne recueillant l’eau des gouttières y a été creusée au Moyen Age devont l’église Santa-Maria, sous une loggia. Faisant face à l’église, lo maison des Podestats, est l’une des plus intéressantes de la ville. Dans la rue des Deux-Empereurs, au n°7, la maison Cattocciolo (belle porte) a abrité Charles Quint en 1541, tandis que le n°4 aurait peut-être reçu Napoléon en 1793 (un de ses parents possédait alors cette demeure). Lo rue Saint-Dominique, oux maisons ornées d’armoiries superbes, mène à la citadelle et à l’église Saint-Dominique de style gothique, bien que ses contreforts la rapprochent du style de lo Cononica, près de Bastio; de multiples reconstructions (et notamment celle des Dominicains, en 1270) ont produit ce style hétéroclite. Au sein du quartier Saint-Froncois, l’église gothique (1398) du même nom renferme plusieurs statues ainsi qu’une belle dalle funéraire. La batterie Saint-Antoine propose un superbe panorama sur Bonifacio et sur les bouches de Bonifocio. Sur le Bosco (ancien bois aujourd’hui désertique), trois moulins à vent da début du XIIe siècle voisinent avec le cimetière marin. Tour de la presqu’île, le long des remparts, depuis le bastion de l’Etendard jusqu’où Torrione en passant par la porte de Fronce, la tour de la Carrotola et la grotte Saint-Antoine. Au sud de la vieille ville, depuis le Torrione, descente des falaises par l’escalier du roi Aragon, taillé dans le calcoire, jusqu’à la plage de Sutt’a Rocca; ascension par les montées Rastello et Saint-Roch. Balade sur les falaises, du Torrione jusqu’au Capo Pertusoto (2 km) : observation des cormorans et des puffins cendrés sur l’îlot du Grain-de-Sable (bloc de calcaire détaché des falaises), vue sur Bonifocio et les îles Lavezzi, descente vers lo mer (Cala di Labra) depuis le phare de Pertusato ou vers la Cala di Sciumaro por la D 260. De l’embarcadère de l’archipel Lavezzi, sentier conduisant aux ruines romaines de Piantarella. Depuis le hameau de Suartone, une piste qui se divise en deux à 1,5 km permet de rallier au nord, la tour de Sponsaglia à l’extrémité de la commune de Bonifacio et ou sud, le golfe de Rondinara. A vélo Tam-tam. Tél.: 95.73.1 1.59. Location de VTT. A cheval Centre équestre de Chiovo d’Asinu, Ranch San-Diego. Tél. : 95.73.01.67. A moto Corse moto-services. Tél.: 95.73.15.16-95.70.45.51. Location de motos. En boteau Visite, par temps calme, des falaises de Bonifacio et des grottes marines comme celles du Sdrogonoto (son plafond présente une ouverture en forme de Corse) ou de Saint-Antoine, oinsi que de lo colanque de Fazzio. De nombreux bafeoux proposent cette excursion sur le port. Visite des îles Lavezzi depuis l’embarcadère de la D 260, au nord de lo Punta di Sperono. Cet archipel, classé en réserve naturelle, est constitué de granit, alors que le calcaire domine dans les environs de Bonifacio. La frégate La Sémillante s’y abîme en 1855 lors d’une tempête redoutable. Les 250 soldats revenant de la guerre de Crimée reposent dons un cimetière, au centre de l’île principale.