25 juin 2024

Cagnano Marine de Poricciolo

Avant de parvenir à la marine, la route passe au pied de la tour génoise de l’Osse, presqu’intocte. Autrefois dénommée tour de l’Aigle, elle a été rebaptisée au siècle der­nier en raison des ossements qu’un abbé y a découverts. Un cimetière marin, situé entre la route et la côte, précède l’arrivée au village. Le ruisseau de Misinco a donné nais­sance à une jolie plage, bordée d’une marine miniature dont l’acti­vité a été importante au temps de ses chantiers navals (XIXe siècle) et de sa pêche florissante. En effet, elle était, en 1960, le 3e port de pêche du cap Corse.

A Porticciolo, trois petits abris sont à lo disposition des plaisanciers : le premier à l’extérieur de l’anse au pied du village (une jetée ainsi qu’une contre-jetée permettent le mouillage à l’abri du vent par 1,5 m d’eau), le second dans l’anse de Porticciolo sur In côte sud et plutôt réservé aux barques de pêche, le troisième à l’angle sud-ouest de l’anse (bassin rectangulaire protégé par un long épi enroché, destiné aux bateaux calant moins de 1,5 m d’eau). On peut aussi mouiller dons l’anse par 3 à 4 m de profondeur, à environ 200 m du rivage, devant la plage.